Rechercher

Lettre aux amis et bienfaiteurs n°4 / Letter to our friends and benefactors n°4



L’ACIM (Association catholique des infirmières et des médecins/France) et l’A.M.E.P. (Association de Mission et d’Entraide aux Philippines/Suisse) s’unissent pour vous donner des nouvelles des Philippines !


La mission au Nord-Est de l’île de Mindanao continue et nos volontaires philippins nous livrent quelques anecdotes qui montrent l’immense pauvreté dans laquelle vivent ces populations:


-Une femme demande des antalgiques pour soulager les douleurs musculaires dues à son travail. Elle transporte des arbres jusqu’à une station de pesée avant de les charger dans un camion. Elle ne gagne que 40 pesos/jour soit environ 70 centimes d’euros. Pourquoi une si misérable paie pour un travail si lourd ? Elle est illettrée et ignorante, pas d’autre alternative pour elle…

-Un homme souffrant de tuberculose explique qu’il vit avec 12 personnes dans une maison de 4 mètres sur 6 mètres : 3 familles, des enfants, des personnes âgées. Yolly et son équipe lui ont donné quelques explications sur le risque de transmission et des mesures de prévention. Ces familles ne pouvaient pas vivre séparément : impossible pour eux de construire d’autres maisons !

-Accompagnées chez un ophtalmologue, deux dames ont beaucoup ri lorsqu’au moment d’une pause, elles ne savaient comment boire avec une paille !

-Une famille s’est retrouvée démunie lorsqu’un agent du gouvernement leur a annoncé que leur maison serait détruite dans trois jours pour construire une école ! Après s’être confiée à la Providence, quelle joie pour cette famille de recevoir de l’argent du maire. Cela aura permis de payer quelqu’un pour déplacer leur maison ! Grâce à vos dons, la famille recevra également de quoi construire des sanitaires !


Lors du travail sur place, la mission a distribué diverses graines et semences (légumes, fruits, bamboos) avec des explications sur leur utilisation. Certains habitants demandèrent également comment utiliser leurs plantes déjà existantes : la ville étant éloignée, cela ne valait pas la peine de vendre le manioc. Le staff leur a alors fourni des explications sur son utilisation, comment faire de la farine et ne pas perdre la récolte. Actuellement, la junk food (malbouffe) s’empare même des villages les plus pauvres et la population a besoin de recevoir des explications sur l’hygiène alimentaire. Si Dieu le veut, la prochaine mission permettra d’exercer plus de prévention et par exemple de fournir des recettes pour utiliser les produits locaux.


Une des grandes préoccupations de nos volontaires est également d’améliorer le réseau en eau potable. Grâce à vos dons, une pompe à eau a ainsi pu être installée dans le village. Cependant, faute de moyens humains, l’installation n’est pas optimale. Les analyses faites sur l’eau ont révélé une présence importante de bactéries. Ces résultats ont alarmé le gouvernement local qui s’est engagé à améliorer rapidement le réseau en eau potable de la région !

Les prochaines étapes sont :

- Améliorer la gestion des déchets en installant un compost dans le village et en construisant une sorte d’incinérateur pour les déchets contaminés !

- Planter des arbres pour fournir à la population du bois pour les constructions et pour faire du feu.


Simultanément à l’aide matérielle, la mission apporte également une aide spirituelle. Les volontaires ont mis en place des groupes de prières, de catéchisme, etc. Les villageois aidés et soignés, viennent assister aux instructions ou prier, heureux de retrouver un cadre religieux, perdu depuis longtemps. Certains viennent simplement déposer des fleurs devant la statue de la Sainte Vierge. Beaucoup sont baptisés, mariés, mais sans avoir reçu d’instruction religieuse. La visite régulière de Fr Tim permet aux habitants de recevoir les sacrements. Par la grâce de Dieu, le village verra peut-être s’ériger une petite chapelle dans le futur !


Nous tentons de nous préparer et d’organiser la mission médicale 2022, qui devrait se dérouler du 6 au 13 février 2022. Elle reste encore très incertaine et il est fort probable que le vaccin soit nécessaire pour s’y rendre. Comme chaque année, nous recherchons tout particulièrement des médecins et des pharmaciens et nous vous encourageons à en parler autour de vous ! Toute personne intéressée peut nous écrire à l’adresse suivante : amep.phil@gmail.com


Le travail est immense, mais nous sommes reconnaissants envers les volontaires philippins qui œuvrent sur place avec grand dévouement malgré les difficultés d’accès et les grandes restrictions dues au COVID ! Nous sommes également extrêmement reconnaissants envers vous, tous nos amis et bienfaiteurs ! Sans votre soutien financier, sans vos prières, la mission ne serait pas possible ! Un immense merci !






//ENGLISH TEXT//



ACIM (Catholic Association of Doctors and Nurses/France) and A.M.E.P. (Association de Mission et d’Entraide aux Philippines) join forces to give you news from the Philippines!


The mission, located to the north-east of Mindanao still carries on and our filipinos volunteers shared some stories that highlights the poverty in which these people live:

-One woman asks for analgesic to relieve muscle pains caused by her work. She carries trees to a weighing station before loading them in a truck. She only earns 40 pesos per day, namely 70 cents. Why such miserable wages for such a heavy work? She is illiterate and unschooled, she has no other choices…

-A man suffering from tuberculosis explains that he currently lives with 12 people in 4 by 6 meters house: 3 families, kids, elders. Yolly and her team gave him some explanations about the transmission risks and how to prevent them. These families could not live separately: it was impossible for them to build other houses!

- While at the ophthalmologist, two ladies laughed their heart out as they didn’t know how to drink with a straw!

-One family was dismayed after being told by a government agent that their house would be destroyed in three days to build a school! They entrusted themselves to Providence and were soon offered some money by the mayor. This allowed them to hire someone to move their house! Thanks to your donations, this family will also receive what is needed to build sanitary facilities!


When working on-site, the mission handed out various kind of seeds (vegetables, fruits, bamboos) with explanation as to how they can use them. Some inhabitants also asked how they could use the existing plants they had: being far from the city made selling their manioc not worth it. The mission’s staff gave them some instructions about how to make flour and not loose their harvest. Nowadays, junk-food is even in the poorest villages and the population needs to learn more about food hygiene. God willing, the next mission will be more focused on prevention such as providing recipes to use the local products.


One of the volunteers’ main preoccupation is to improve the drinking water supply. Thanks to your donations, a water pump was installed in the village. However, for lack of the required workers, its installation is not optimal. Water analysis showed a high bacterial presence. These results alarmed the local government which committed itself to quickly improve the region drinking water supply!

Next steps are:

- To improve waste management by placing a compost in the village and building some kind of incinerator for contaminated waste!

- To plant trees to supply the local population with trees for constructions and fires.


While providing material help, the mission also offers spiritual help. The volunteers set up prayers groups, bible study group etc. The villagers that have been taken care of, come and assist to instructions or prayers, more than happy to found a long missed religious setting. Some of them simply bring flowers to the Holy Virgin statue. Lots of them have been christened, married but without any religious instructions. Fr. Tim visits regularly and gives sacraments to the inhabitants. By the grace of God, the village will maybe have a small chapel in the future!


We are trying to prepare and organize the medical mission 2022, which should take place from February 6 to 13, 2022. It is still very uncertain and it is very likely that the vaccine will be needed to go there. As every year, we are particularly looking for doctors and pharmacists and we encourage you to talk about it around you! Anyone interested can write to us at the following address: amep.phil@gmail.com


The work done and to be done is huge and we are grateful for all the Filipinos volunteers who working on-site with great dedication despite the difficulties of access and the COVID restrictions! Likewise, we are immensely grateful for you, all of our friends and benefactors! Without your financial support and your prayers, the mission would not be possible! We can’t thank you enough!


179 vues0 commentaire