Rechercher

Lettre aux amis et bienfaiteurs n°2 / Letter to friends and benefactors n°2

Mis à jour : avr. 19


//ENGLISH TEXT BELOW//

Chers amis, chers bienfaiteurs,

Voici quelques nouvelles de notre mission aux Philippines!


1) Butuan (flèche rouge). C'est là que devait avoir lieu la mission médicale en 2020. COVID oblige, elle se déroula de manière itinérante, au milieu dans les montagnes, de village en village.

Suite à celle-ci, Yolly, la représentante de l'ACIM, est restée quelques mois à Butuan pour continuer la mission. C'est là que la FSSPX a établi une chapelle, il y a quelques années dans une zone de relogement de familles pauvres. Située au bord de la rivière, cette zone est fréquemment inondée. C'est ce qu'il s'est passé en décembre 2020 : l'eau est montée très vite, les pauvres ont vu partir à la dérive les rares objets qu'ils possédaient. Ajoutez à cela les conditions de vie : pas d'assainissement, les eaux usées et les restes finissent habituellement dans la nature autour de l’habitation. Tout le monde marche nu pied dans la boue...imaginez les conséquences sanitaires!

Mais habituées aux catastrophes naturelles, les habitants nettoient, réparent et reprennent leur routine...

Arrêtons nous là… Les images parlent plus qu'un long discours....


2) La prochaine mission (flèche bleue). Cette année la crise du COVID nous interdit d’organiser la mission habituelle avec des volontaires venant du monde entier mais la Providence avait un autre tour dans son sac ! En décembre 2019 Fr Tim, prieur de Davao et aumônier de la mission annuelle, a été contacté par des indigènes venus assister à sa messe. Ils venaient de Mamanwa, à 380 km au nord de Davao près d’un grand lac (Surigao) visible sur la carte . Ils ne sont pas repartis les mains vides ! Nourriture, médailles miraculeuses et un cours de catéchisme express dont il a le secret pour toucher les âmes. Ces indigènes appartiennent à la tribu des Negritos (petits noirs en espagnol). Ils sont effectivement de petite taille, la peau foncée et les cheveux crépus. Ce serait la tribu la plus ancienne des Philippines antérieure aux migrations plus tardives venant de Malaisie et de Chine. Ils sont souvent animistes. Les ONG au nom de la “religiodiversité” et de l’écologie s’opposent à leur évangélisation et l'évêque local ne fait pas mieux au nom de la liberté religieuse. Yolly, l’infirmière recrutée par Jean Pierre Dickès et à la tête de la mission locale, nous a envoyé une lettre pour demander notre aide afin d’organiser une mission apostolique et médicale dans ce village. Elle nous rappelle avec justesse que le catholicisme, qui fête cette année ses 500 ans aux Philippines, a été un facteur d’unification du pays et de cessation des interminables luttes tribales. Nous avons donné notre accord. Cette mission aura lieu vers le mois de juin, très probablement sans étrangers, sauf ouverture inattendue et miraculeuse des frontières.

Nous sollicitons encore vos prières et votre aide matérielle pour que cette nouvelle mission Rosa Mystica puisse se dérouler, aussi bien que les précédentes, sous la protection de la très Sainte Vierge Marie et nous n’en doutons pas, sous l'œil approbateur de son fondateur.



Cette mission ne peut vivre que grâce à la charité de ses donateurs. Si vous voulez participer à cette belle œuvre de miséricorde spirituelle et corporelle, vous avez des indications dans la signature de ce mail. Don par Paypal possible par le site. Reçu fiscal en France sur demande.



Vous pouvez également aider la mission en achetant des objets Philippins ou d'anciens numéros des cahiers Saint Raphaël. Cliquez ici 

-ENGLISH TEXT- Dear friends and benefactors, Here are some news about our mission in the Philippines: 1)Butuan. The 2020 medical mission was supposed to take place there. Because of our dear COVID, the mission took an itinerant form, among the surrounding mountains, from one village to another. After it, Yolly, our ACIM representative, stayed some months in Butuan to keep the mission going. Some years ago, the SSPX established a chapel there. Poor families set up their housing around the chapel. Because of the nearby river, the zone is frequently flooded. This is precisely what happened in December 2020: water raised up quickly and soon the inhabitants saw their few belongings taken by the flood. Add to that the miserable life conditions: no sanitation at all, sewage and leftovers usually end up in nature. Everyone is walking barefoot in the mud...Just try to picture the health consequences it causes! But the locals, true to themselves and used to natural disasters, clean, repair and soon get back to their routine...Let’s stop here...indeed pictures say more than a long speech... 2)The next mission. This year, the COVID crisis forbids us to set up the usual mission with volunteers from all over the world. However, Providence had something else in mind! In December 2019, Father Tim, Davao’s prior and chaplain of the yearly mission, was contacted by locals who had just attended his mass. They were coming from Mamanwa, 380km to the north of Davao, close to a big lake (Surigao) shown on the map. They did not leave empty-handed! Food, Miraculous Medals, and an express catechism class. These locals belong to the Negritos (small black men in Spanish) tribe. They are indeed small, have dark skin and frizzy hairs. It is supposedly the oldest Philipinos tribe, existing prior to later migrations from Malaysia and China. They are often animists. ONGs are opposed to their evangelization under the pretense of religious diversity and ecology. The local bishop does the same. Yolly, the nurse, and local mission manager hired by Jean Pierre Dickès, send us a letter asking for our help to organize an apostolic and medical mission in that village. She rightly reminds us that Catholicism, which celebrates its 500 years in the Philippines this year, has always been a unification factor and brake to never-ending tribes conflicts. We gave our agreement. This mission will take place around June, probably without any foreigners, unless the borders unexpectedly and miraculously open. We, therefore, ask again for your prayer and financial help so that this new Rosa Mystica mission can unfold seamlessly under the protection of the Holy Virgin Mary and the approving eyes of its founder. Bernadette Dickès Véronique Pedroni Philippe de Geofroy

40 vues0 commentaire